Comment devenir MSU du troisième cycle ?

Critères généraux

• Etre médecin généraliste libéral installé (dont en collaboration) et justifier d’un exercice ambulatoire d’au moins deux ans.

• Ne pas exercer une médecine à exercice particulier exclusive (homéopathie, ostéopathie, mésothérapie, acupuncture, etc.).

Demander son agrément pour devenir enseignant clinicien ambulatoire Maître de stage des Universités (MSU) :
Pour cela, remplir le dossier de demande d’agrément et l’envoyer au , coordonnateur du Département de Médecine Générale de la Faculté de Médecine de Lille.
Cette demande d’agrément est soumise au Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins qui confirme l’absence d’obstacle à l’exercice de la médecine générale.

Se former à la pédagogie en suivant, dans l’ordre, le cursus de maîtrise de stage :

– « Initiation à la maîtrise de stage » (S1) (obligatoire initialement pour obtenir l’agrément)
– « Supervision directe en maîtrise de stage » (S3)
– « Supervision indirecte en maîtrise de stage » (S4)
– « SASPAS » (S5) (SASPAS = stage ambulatoire en soins premiers en autonomie supervisée)
– Puis certification, tutorat, etc.

Ces formations sont déclinées chaque année à Lille. Cliquez sur l’onglet Formations pour y accéder.
Vous pouvez également y participer dans d’autres régions si vous le souhaitez. L’ensemble de leurs déclinaisons nationales est visible depuis le site de CNGE Formation.

Accepter et signer la charte des enseignants, accepter le principe d’une évaluation et d’une formation régulière, être informatisé.

• Après avis favorable du coordonnateur de médecine générale et selon les critères de formation demandés, la demande d’agrément est soumise à la validation en commission d’agrément régionale. L’agrément est ainsi acquis pour cinq ans, ou pour un an si des réserves sont émises.

• Participer à la vie et adhérer à l’association locale (CEMG) et nationale des enseignants (CNGE) cliniciens ambulatoires maîtres de stage des universités et aux actions du département de médecine générale.

Critères spécifiques lillois

• A Lille, du fait du grand nombre d’internes de médecine générale (environ 750) et de la nécessité de proposer un terrain de stage à tous les internes, les MSU, regroupés en trinômes ou binômes, peuvent accueillir jusqu’à deux internes de niveau 1 et un interne en SASPAS chaque semestre.

• La règle établie concernant le nombre d’internes pouvant être accueillis pas les MSU est la suivante :

– Les MSU ayant suivi la formation « initiation à la maîtrise de stage » (S1) peuvent recevoir un interne de niveau 1
– Les MSU ayant suivi les formations « initiation à la maîtrise de stage » (S1), « supervision directe » (S3) et « supervision indirecte » (S4) peuvent recevoir deux internes de niveau 1
– Les MSU ayant suivi les formations « initiation à la maîtrise de stage » (S1), « supervision directe » (S3), « supervision indirecte » (S4) et « SASPAS » (S5) peuvent recevoir deux internes de niveau 1 et un interne en SASPAS

• Le nombre d’internes octroyé est déterminé par le plus faible niveau de formation des MSU du trinôme ou binôme.
Par ailleurs, pour accueillir un interne en SASPAS, il faut que chaque membre du trinôme ou binôme ait accueilli un interne de niveau 1 au moins un semestre au préalable.

• Les MSU doivent remplir ce curriculum vitae et l’actualiser tous les trois ans.

• Le CV et le statut formatif de chaque MSU sont affichés sur sa fiche et visibles par les internes sur la page « Stages » du site du Département de Médecine Générale ainsi que sur celle du site du Collège.

Remarque : La formation « S2 » est dédiée à l’encadrement des externes. Elle ne fait donc pas partie du cursus de maîtrise de stage du troisième cycle.